Septembre ! Septembre !

Septembre ! Septembre ! est un premier roman, écrit avec Emmanuelle Maffesoli. Il est paru aux éditions Léo Scheer en septembre 2013.

Rachelle Savelli, TV Tours :

Au fur et à mesure … le roman tourne en dérision le monde des intellectuels … ça devient vif, ça devient ciselé … Et puis, c’est un roman écrit à quatre mains. Quand on sait que certains auteurs ne savent rien faire de leurs dix doigts ! … il n’y a aucun moment où on ressent une césure entre leurs styles, leurs deux styles. Ils mettent tous les deux des mots qui s’aiment, ensemble, et donc il y a une certaine harmonie, une grande fluidité. En tant que lecteur, on est comme dans un jeu de piste, on se demande : « tiens, qui aurait écrit cette partie du chapitre ? » ; et en fait, à aucun moment dans le roman on ne se repose la question, parce que c’est totalement fluide, et c’est totalement agréable à lire. Et ce qu’on demande à un livre, pour un lecteur aguerri ou moins aguerri, eh bien ! c’est d’être distrait, d’être happé dans un monde. C’est ce que réussit à faire ce livre.

« Des livres et vous », Rachel Savelli, TV Tours.

http://www.youtube.com/watch?v=zPsePD9oV20

Mireille Meunier Saint-Cricq, Présidente du jury du 6ème Chapiteau du Livre de la ville de Saint-Cyr-Sur-Loire :

On s’amuse à la lecture du journal de bord d’un entomologiste sociologue.
Quand on a baigné dans l’analyse des discours de ce petit monde on est frappé par la justesse des éléments de langage captés par les auteurs. Aucun doute ils savent de quoi ils parlent.

Paris Match :

On se laisse volontiers glisser dans cette balade indolente.

Trois Couleurs :

Une exception dans le monde solitaire de l’écriture romanesque … satire plutôt bien vue des milieux universitaires, médiatiques et intellos … Comique et bien menée, cette aventure au pays de la matière grise parisienne, avec ses figures et sa bien-pensance, vaut aussi pour ses portraits à peine voilés de figures réelles, comme Michel Onfray.

Martine L. Petauton, La Cause Littéraire :

Mystère de leurs pattes respectives… – pour un seul petit fleuve de pages qui, fièrement, ne ressemble à – presque – rien d’autre. Court et riche … récit à la fois tonique et murmurant … une balade des « jeunes du temps actuel », osons ! L’écriture … maîtrisée … sert cette petite histoire à merveille comme une petite sonate ciselée … une ambiance à la fois juste et presque onirique : un très bon livre tout simplement

John Saint Croix, Les Lettres Françaises :

Dans ce roman à scènes … dont chacune conserve son propre rythme, son propre ton, et leurs variations intérieure -, on ne guette pas une révélation qui illumine ou qui console. Parmi ces élans contrariés, au milieu de tant d’hypothèses, on ne reconnaîtra pas de héros. Chacun gagne autant qu’il perd. Il n’y aura, au final, qu’une révolte brève, dérisoire, qui ressemble à une forme d’innocence.

Stemilou, blog :

la nature se fait … entendre dans les descriptions de cet automne naissant … dérision … une jolie découverte de Paris à travers les yeux d’un provincial.

Hélène Strohl, site des éditions Léo Scheer :

Être adulte, c’est peut-être et ce sera toujours « jouer à l’adulte ou plutôt « aux adultes » comme à un jeu de société. Dans la famille « les grands », je demande : « Je est un autre ». Celui qui se nomme le Poète. Septembre! Septembre! est un roman totalement poétique.

Serge Cabrol, Encres Vagabondes :

Paris et son éternelle jeunesse … L’écriture des auteurs magnifie le quotidien sans peur de l’hyperbole … des scènes mémorables où Emmanuelle Maffesoli et Clément Bosqué s’en donnent à cœur joie sans lésiner sur la dérision et l’ironie. De belles caricatures !
La grande réussite de ce roman est la distance que nous donne le regard de Pierre sur le monde

Publicités

Qu'en pensez-vous ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s